Puis Jesus leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Marc 16:14

Actualité« Notre Dieu est un Dieu à multiples chances » Dr Timothée...

« Notre Dieu est un Dieu à multiples chances » Dr Timothée BALBONE

L’église AD de Sak-sida 1, située dans le quartier Patte d’Oie au secteur 52 de Ouagadougou, a tenu son culte dominical ce 30 juin 2024 sous le thème « Les préalables pour réussir à faire des disciples pour Christ ».

Le Dr Timothée BALBONE a commencé son message par observation. Selon lui, “s’il est vrai que plusieurs ont répondu à l’appel d’aller et de faire des nations des disciples, le constat est que certains d’entre eux ont connu un échec sur le terrain.” Alors il pose alors la question à savoir les raisons qui justifient cet échec, alors qu’il s’agit d’un ordre du Seigneur Jésus-Christ à son Église ?

« Allez, faites de toutes les nations des disciples … »

Matthieu 28:19

En citant ce passage à l’entame de son message, l’orateur a relevé le fait que ce texte nous présente une commission accompagnée d’un commandement que le Seigneur donne. Comme lui-même avait préparé les apôtres avant de les envoyer, c’est donc une preuve que la formation missionnaire est un préalable inconditionnel si nous voulons aller et réussir à faire des disciples.

« Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Actes 1:8.

Si le Saint-Esprit nous a été envoyé, c’est dans le but de nous équiper pour la mission. Dieu remplit ainsi sa part de responsabilité, mais il y a une part de responsabilité qui revient aux hommes.

Selon le Dr BALBONE, Dieu lui-même fut le premier missionnaire parce qu’il est un Dieu de communication et de communion. Nous pouvons voir cela dans Genèse 3 après la chute de l’homme. Par Abraham, il a promis de bénir toutes les nations de la Terre. Pour cela, il envoya plusieurs prophètes à travers Israël et, bien plus, il envoya son Fils qui est venu bâtir son Église afin de reprendre son message d’amour et de salut (Jean 3:16; Matthieu 16:18).

Avec l’avènement de l’Église, Dieu nous appelle à être des acteurs, chacun dans son domaine, pour le salut des nations. Quand on parle de nations, il s’agit des différents groupes ethniques à ne pas confondre avec les nations du point de vue politique. Le Burkina Faso compte soixante-trois (63) groupes ethniques dont environ vingt (20) d’entre eux ne sont pas encore atteints par l’évangile, selon les statistiques du centenaire des AD en 2021. Nous devons donc équiper et préparer des missionnaires par la formation.

Se basant sur l’histoire de Jean Marc, le Dr BALBONE a relevé l’impératif de la formation missionnaire (Actes 13:5). Selon lui, Marc est le prototype de tous ceux qui sont aussi appelés, c’est-à-dire chaque chrétien, à accomplir une mission particulière pour l’édification de l’Église. Jean Marc était un citadin de Jérusalem, issu d’une famille aisée, et ayant reçu l’appel pour la mission. Il répondit favorablement et était engagé en première intention. Mais la réalité du terrain était tout autre que ce que Marc avait entendu dire. Il fit face à la faim et la soif, au dur labeur, aux chocs multiculturels et cultuels, aux barrières de langues, aux nouvelles habitudes alimentaires, vestimentaires, etc.

Jean Marc a simplement abandonné parce qu’il s’est rendu compte qu’il ne s’était pas suffisamment préparé (Actes 13:13). « Pourtant, le chemin de la croix est un aller simple ; il n’y a pas de billet aller-retour, mais avec Dieu nous ferons des exploits », clama l’orateur. Il ne s’agit pas seulement d’aller, mais d’aller et de réussir. Mais son histoire ne s’est pas arrêtée là fort heureusement, parce que notre Dieu est un Dieu à multiples chances.

L’orateur, en rappelant que Paul et Barnabas en étaient arrivés à la séparation lors de leur deuxième voyage missionnaire au sujet de Jean Marc, ainsi il a fait remarquer l’existence de deux types d’écoles au sein de l’Église, toutes utiles à son bon fonctionnement. Il s’agit de l’école de la rigueur absolue, celle de Paul, et l’école de récupération de Barnabas. (Actes 15:37)

Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc ; mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre. Barnabas va donc le récupérer dans son école de formation missionnaire qu’il a créée à l’intention de tous les échoués. Jean Marc a accepté la formation et a reçu un nouvel équipement, ce qui lui a permis de se ressaisir. La formation missionnaire est impérative afin de préparer le missionnaire aux éventuels chocs et surprises désagréables sur le terrain. Tout cela relève de la responsabilité de l’homme.

Désormais bien équipé, l’inutile et l’échoué d’hier est devenu utile. Il fut l’auteur du plus ancien des Évangiles de Jésus-Christ (l’Évangile selon Marc). Paul va faire appel à Jean Marc à un moment critique de sa vie lorsqu’il se voyait abandonné par plusieurs. 2 Timothée 4:11. Luc seul est avec moi. Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m’est utile pour le ministère. On peut échouer et c’est bien normal, mais que faites-vous après la première, la deuxième … tentative ?

Tout le monde est appelé à aller, mais pas au même degré de responsabilité. Ceux qui ne pourront pas aller sur le terrain missionnaire ont le devoir de soutenir financièrement et par la prière ceux qui y seront. Ainsi, le maître de l’œuvre nous récompensera fidèlement chacun selon son œuvre.

Pour conclure, le Dr BALBONE invite tous ceux qui ont un penchant pour la mission à se faire former afin d’être efficaces, à l’image de Jean Marc. L’Institut de Formation Missionnaire des Assemblées de Dieu du Burkina Faso (IFMAD/BF) basé à Ouagadougou, à Gounghin, dont il est le Directeur, est une référence dans ce domaine en Afrique de l’Ouest.

Des prestations de chorales et des chants de louange et d’adoration ont ponctué ce culte dominical.

Reporter : Christophe DOAMBA

Laisser un commentaire

spot_img

PASSAGE DU JOUR

Passage du jour 1er Juillet 2024: Jésus, un exemple de relations sociales

"Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là, et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples", Jean 2:1-2. Un mariage devait avoir lieu à Cana, en Galilée. Les intéressés étaient les parents de...

Articles populaires

spot_img

Plus d'articles

En savoir plus sur Koenoogo | La Bonne Nouvelle

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading